BTR 2018 – C’est fini

Bonjour,

Plus d’un mois sans article, et presque trois mois sans vélo…

Après un mois de janvier très mauvais en terme de météo et un mois de février avec une pneumonie, je n’ai pas pu mettre en route mes jambes et surtout accumuler du foncier.

Compte-tenu, qu’au niveau professionnel, je suis en astreinte une fois toutes les quatre semaines, je ne pourrai pas rattraper le retard en roulant, roulant tous les week-end.

Pour moi, la Zefal Born To Ride (Oui, la Born To Ride est sponsorisée) doit être un moment de plaisir et d’aventure. La subir physiquement n’est pas dans mes objectifs.

Par conséquent, j’ai préféré renoncer et laisser ma place à une personne qui prendra plus de plaisir à rouler sur les magnifiques chemins et routes de la Côte Atlantique.

Je tiens à remercie Luc Royer et toute l’équipe Chillkoot pour la superbe organisation et pour le fait de proposer de superbes aventures tout au long de l’année.

Bien que je ne serai pas au départ, je serai un fervent supporter et spectateur de cette ZBTR 2018.

Prenez soin de vous et roulez bien.

@ bientôt.

243 total views, no views today

Publié dans 2018, Born To Ride | Laisser un commentaire

Gravel Tro Breizh – C’est complet

Bonjour,

Aujourd’hui, je ne vais pas vous relater une sortie de ce week-end, vu que je n’ai pas pris de risque à aller rouler dans le forêt de Sénart (suite à la tempête Eleanor) ou sur les bords de l’Yerres qui sont plus sous l’eau par endroit.

Je vais plutôt féliciter mes camarades organisateurs de la Gravel Tro Breizh, qui pour leur première édition, ont fait le plein de participants en moins de deux heures dimanche dernier.

Les inscriptions ouvraient à 7h00 le dimanche 07 janvier 2018. 50 places étaient initialement disponibles. A 9h06, il y avait déjà 76 inscrits et ça continuait.

Devant ce succès, ils ont remonté le seuil de 50 à 75 participants. Une belle initiative à saluer comme il se doit.

Je félicite donc Frédéric et Jean-François pour cette réussite.

Et je souhaite un bon courage à Roland, le webmaster de Cyclo-long-cours.

@ bientôt.

436 total views, no views today

Publié dans 2018, Gravel bike, Gravel Tro Breizh | Laisser un commentaire

Bilan de l’année 2017

Bonjour,

A quelques heures de la fin de l’année 2017, il est temps de revenir sur celle-ci.

2017 fut pour moi, l’année de ma reprise après l’année 2016 consacrait à mon mariage avec ma Poupouille et à l’acquisition d’un petit nid.

En 2017, j’ai décidé de participer à la Born To Ride 2018 qui aura lieu du 08 au 13 juin prochain. Il faut que je m’entraîne correctement pour cette aventure.

D’après le bilan de mes scores sur Velotrainer, j’ai parcouru presque 900 km sur un vélo auxquels on rajoute environ 222 km de marche.

On voit que j’ai la chance de trouver facilement des terrains de jeu permettant de pratiquer le gravel. Je les parcoure avec mon VTT, mais ils seraient accessibles sans problème à un gravel. C’est bien pour le futur 😉

D’après l’infographie de Veloviewer, j’aurais réalisé cette année l’aller de Paris à Barcelone tout en grimpant quasiment un Mont-Blanc sur mon vélo.

Vivement 2018 que je pulvérise tous ces chiffres 😉

@ bientôt

355 total views, no views today

Publié dans Bilan, Bilan annuel | Laisser un commentaire

Bilan du mois de décembre 2017

Bonjour,

En cette dernière journée du mois de décembre, il est temps de faire le bilan de ce mois-ci.

Le kilométrage est assez faible (moins de 72 km) en grande partie à cause de la mauvaise météo du début du mois de décembre (premières grosses gelées et tempête Ana).

La grande majorité de ces kilomètres m’ont permit de faire de l’exploration autours de Yerres.

Mais à partir de maintenant, il faut que je saisisse toutes les opportunités de sortir en vue d’être au top et dans de bonnes conditions en juin prochain.

@ bientôt.

408 total views, no views today

Publié dans Bilan, Bilan mensuel | Laisser un commentaire

Exploration – Au bord de la Seine

Bonjour,

Le mardi 19 décembre, ayant pris une journée de congé, je me suis élancé avec pour objectif d’explorer les bords de Seine, rive gauche.

Le début du parcours se fait de manière classique en passant par la piste cyclable dans la forêt de Sénart.

Un arbre avait décidé de se coucher en travers de la partie bitumée. Ce n’est pas trop grave, on peut le contourner facilement.

Je poursuis vers Tigery et j’ai failli battre mon PR sur la relance de la Société Générale pour une petite seconde 😀 Ce n’est que partie remise pour la prochaine fois 😉

Je prends ensuite la direction de l’Allée Royale que je rejoins via un chemin de traverse boueux. Merci Komoot de me faire travailler la force.

Corbeil est rejoins en passant par Saint-Pierre-du-Perray. Cette partie du parcours est totalement nouvelle pour moi. Et c’est bien sympa.

La portion longeant la Seine de Corbeil à la Francilienne n’est pas la plus agréable du fait du trafic automobile. Mais à partir de l’échangeur et ce jusqu’à Draveil, le parcours est très sympa bien qu’humide.

Je découvre des tranches d’histoire de France que je ne soupçonnais pas. Notamment que la ville d’Evry a créé le parc Missak Manouchian à l’endroit même de l’arrestation de ce résistant.

Vers Draveil, je m’arrête pour prendre une photo qui résume très bien le paysage de la sortie. Au loin, les tours d’Evry et de Corbeil et au premier plan, les prairies inondables qui bordent la Seine. Vraiment surprenant d’être dans un tel paysage si proche de Paris.

Je remonte vers Yerres en passant par la forêt de Sénart. Vu l’état des chemins prévus par la trace GPS qui étaient gorgés d’eau, j’ai opté pour les grandes allées au feeling. J’ai croisé un bûcheron en activité avec son engin forestier.

Bien que rendu physique par la boue, j’ai pris beaucoup de plaisir à réaliser cette sortie qui doit être grandiose au printemps avec les arbres en fleurs et les jeunes pousses.

@ bientôt

334 total views, no views today

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Joyeux Noël 2017

Bonjour,

En cette journée particulaire, je vous souhaite à tous, ainsi qu’à votre famille, un joyeux Noël 2017.

J’espère que vous partagez ce moment avec vos proches dans la joie et le bonheur.

 

@ bientôt.

434 total views, no views today

Publié dans Divers | Laisser un commentaire

Exploration – Holidays on mud

Bonjour,

Samedi dernier, je suis parti en exploration des chemins avec pour objectif de rouler sur la trace du film « La Soupe aux Choux ».

J’enfourche donc mon VTT après avoir charger la trace sur mon Edge 820 via Komoot.

Le début du parcours est des plus classiques en direction de la gare de Brunoy. Ensuite, il passe par la rue du Rôle et affronte la montée de la rue Vallées.

Ensuite, au lieu de tourner dans Mandres-les-Roses vers Santeny, je poursuis vers Perigny. A Perigny, la trace emprunte de nouveaux chemins pour moi.

L’appareil photo n’ayant plus de batterie, je ne peux pas partager avec vous ces nouveaux paysages.

Qu’elle ne fut pas ma surprise de me retrouver au milieu des champs des maraîchers après avoir pris l’allée de l’Europe. Et ces champs m’ont accompagné avec la boue de saison jusqu’à Brie-Comte-Robert.

Au niveau de la ville, je passe au milieu du marché de Noël grâce à de petites rues pavées.

A la sortie de la ville, je récupère l’allée cyclable qui me mène au début du chemin vers le Prieuré de Vernelle. Malheureusement, l’Yerres a quitté un peu son lit et à rendu le gué impraticable… La belle descente pleine de boue qui m’y a conduit a du être remonté à pied. Ce sera pour une autre occasion lors de la saison « séche » 😀

Je remonte et je repars en direction de Grisy-sur-Yerre. De là, je chemine le long de la D48 en direction de Combs-la-Ville.

A Combs-la-Ville, la trace me fait prendre des chemins dont j’ignorais l’existence. Le but de cette section est la forêt de Sénart. Vu l’état boueux des chemins, j’opte pour les grandes allées forestières, plus roulantes.

Après 37 km d’effort, je suis de retour à la maison avec la joie d’en avoir baver. Le vélo sera à nettoyer pour la prochaine balade.

@ bientôt.

526 total views, no views today

Publié dans 2017, Randonnée, Randonnée tout-terrain | Laisser un commentaire

Pédales Shimano PD-T400

Bonjour,

Aujourd’hui, je vous veux aborder un thème rarement évoqué parmi le matériel qui équipe votre vélo. Je veux vous parler des pédales.

Si on se réfère à la définition qu’on peut trouver sur l’encyclopédie en ligne Wikipédia,

Une pédale est un levier actionné par le pied humain, permettant de transmettre une force à un dispositif mécanique

Quand nous achetons un vélo chez un vélociste, il arrive souvent avec des pédales plates en plastique ou sans pédale. Si nous voulons profiter à fond de notre belle monture, il nous faut changer rapidement de pédales.

Pour les chasseurs de grammes et quelques compétiteurs, ils s’orienteront vers des pédales assez légères.

En fonction de votre discipline, vous aurez le choix en différent type de pédales. Les routiers auront souvent des pédales avec des cales à trois points de fixation d’un style proche du modèle Look. Les vttistes opteront souvent pour des pédales SPD de Shimano.

Sur mon VTT, j’ai bien sur des pédales à cale SPD. Cela implique une paire de chaussures adaptée à ce modèle de cale.

Pour éviter de multiplier les paires de chaussures de cyclisme, j’ai opté pour des pédales Shimano SPD-T400 sur mon vélo de route. Elles font partie de la gamme Click’R de Shimano.
Cette gamme est normalement destinée, par Shimano, aux débutants. Après plus de 15 ans de vélo, je les trouve parfaitement adapté aux cyclotouristes confirmés.

Depuis près de 5 ans, cette paire de pédales passe sur chacun de mes vélos de route.

Ce que j’adore dans cette paire de pédales, c’est leur réflecteur intégré. En effet, selon le code de la route, nous sommes censé rouler à vélo avec des catadioptres de couleur orange sur les pédales (Source : http://www.securite-routiere.gouv.fr).
Ca tombe bien, les PD-T400 possèdent ces catadioptres.

Souvent les pédales avec catadioptres ne permettent pas l’utlisation de cales automatiques. Or, ces Shimano utilisent les mêmes cales SPD que les pédales montées sur mon VTT. Je peux donc utiliser les mêmes chaussures. De plus, les chaussures à cale SPD permettent souvent une marche plus facile que les chaussures avec des cales style Look.

Que demander de plus ?

Le prix ? Si vous voulez ne pas vous ruiner, elles sont encore là. Vous pouvez les trouver entre une trentaine et une quarantaine d’euros. Pour la trentaine d’euros, vous pouvez allez ICI pour les avoir en noir ou ICI pour les avoir en blanc.

Pour les débutants ou pour les usages sans vos chaussures à cales automatiques, elles sont dotées d’une plateforme qui les rends très polyvalentes. Pour un vélotaf, elles sont l’idéal à mes yeux.

Elles ont reçu une note de 4 étoiles (très bien) lors du test réalisé par le site anglophone Road.cc. Je vous invite à aller le lire ICI.

Si vous voulez rouler avec ces pédales Shimano, vous pourrez les trouver, ainsi que de nombreuses pièces détachées Shimano sur le site Bikester.

@ bientôt.

1,063 total views, 4 views today

Publié dans Matériel, Publipost | Laisser un commentaire

Dur, dur la météo

Bonjour,

Cela fait quelques jours que je n’ai pas roulé. L’envie est là. Mais les conditions météo ne sont pas au top.

L’idée de risquer une figure de style sur une plaque de verglas n’est pas dans mes objectifs de préparation.

Les piles de la ceinture cardio et du capteur de cadence sont changées. Maintenant, j’attends la fenêtre météo qui me permette de rouler sans risque.

Les parcours GPS sont prêts.

J’ai tracé un petit parcours « gravel » qui permet de rouler sur les traces de la Soupe aux Choux et du Glaude. J’ai hâte de le rouler. 😀

La pluie et le vent modéré ne me gênent pas. Le verglas me pose plus de problème.

Vivement que la météo redevienne clémente.

@ bientôt.

628 total views, no views today

Publié dans Divers | Laisser un commentaire

Bilan du mois de novembre 2017

Bonjour,

Nous entrons dans la dernière ligne droite vers les fêtes de fin d’année.

Pour mon troisième mois de vraie reprise, je suis content d’avoir roulé un peu plus de 150 km.

Les bains de boue avec mon VTT ont alterné avec de belles balades sur le bitume plus ou moins humide. C’est comme cela qu’on se forge un mental pour une grande randonnée.

Le mois de décembre va être orienté vers des sorties foncières. La distance dépendra principalement de la météo.

A dans un mois pour faire le bilan de cette année 2017.

700 total views, no views today

Publié dans Bilan, Bilan mensuel | Laisser un commentaire